Le volcanisme

PLAN DU COURS

Problématique: quelles sont les manifestations et les conséquences du volcanisme ? Quels sont les risques pour les populations ?

 

I - Etude des différents types d'éruptions volcaniques: Lien

 

II - Le risque volcanique: Lien

 

III - Le déclenchement d'une éruption volcanique: Lien

 

IV - Les différents système éruptifs: comment expliquer les 2 types de volcanisme ? : Lien

 

V - La formation des structures volcaniques: Lien


Plus de 1500 volcans existent sur notre planète à la surface. Mais la plupart sont inoffensifs car "éteints" (nous reviendront sur ce terme). Seuls une vingtaine chaque année entrent en éruption. Dans ce chapitre nous verrons ce qu'est un volcan, quelles sont les manifestations et les conséquences du volcanisme et quels sont les risques pour les populations vivant près de ces zones.

 

Problématique: quelles sont les manifestations et les conséquences du volcanisme ? Quels sont les risques pour les populations ?

 

I - Etude des différents types d'éruptions volcaniques

 

  Portail wikipédia sur le volcanisme: lien.


 

 

Les 2 films suivants sont tirés d'éruptions effusives:

 

 

Ci-dessous, une photo pour tester votre capacité d'observation. De quel volcan s'agit-il ? (en haut à gauche, l'ampoule jaune donne les consignes).



Ci-dessous, vous trouverez différents documents et vidéos sur les volcans explosifs:

nous commençons par les aiguilles de lave visqueuse, appelées aussi Dôme de lave comme pour la montagne Pelée.

Etapes de la formation du dôme de lave visqueuse de la montagne Pelée (réunion) en 1902. Sources:Photographies  A. Lacroix - 1902
Etapes de la formation du dôme de lave visqueuse de la montagne Pelée (réunion) en 1902. Sources:Photographies A. Lacroix - 1902
Montée du dôme du volcan de la Soufrière Hills (Montserrat aux Antilles). Sources: http://www.brgm.fr/brgm/Risques/Antilles/guad/vmons1.htm
Montée du dôme du volcan de la Soufrière Hills (Montserrat aux Antilles). Sources: http://www.brgm.fr/brgm/Risques/Antilles/guad/vmons1.htm


Le film ci-dessous décrit les principales étapes de l'éruption du Mont Saint Helens aux USA en 1981. Observez en détails ce film (repassez-le au besoin) et essayez de déterminer les principales caractéristiques de cette éruption volcanique.


 

 

Le film ci-dessous montre une nuée ardente dévalant le flanc d'un volcan explosif:

 

 

Ci-dessous, les photos des deux types principaux de volcans:

- le mont Fuji, volcan explosif dont la forme est un strato-volcan (volcan constitué de strates de couches de débris issus de coulées pyroclastiques)

- le Sud Lipez, volcan effusif, appelé volcan bouclier à cause de sa forme aplatie et très large.

Forme plutôt pointue et peu large.
Strato-volcan typique: le Mont Fuji au Japon. Source: wikipedia.
Forme plutôt aplatie, et très large.
Volcan-bouclier Sud Lipez et la laguna Colorada. Sources: http://www.earth-of-fire.com/article-sud-lipez-le-volcan-et-la-laguna-colorada-113356184.html

BILAN:

Ces films et photos montrent qu'il existe 2 types (en fait 5 types différents mais ce n'est pas au programme de 4ème) de volcanisme à la surface de la Terre:

 

- les volcans rouges qui libèrent une lave fluide (= très liquide; la lave est l'équivalent d'un magma dégazé, c'est-à-dire d'un magma arrivé en surface mais dont les gaz se sont échappés) sous forme de coulée de lave ou de fontaines de lave, avec peu de gaz, et très peu de bombes volcaniques. Ex: le Kilauéa à Hawai (USA), le Piton de la Fournaise à la Réunion (France). Ces volcans à lave fluide sont appelés volcans effusifs (le mot "effusif" est lié à la nature très liquide de la lave).

 

- les volcans gris qui libèrent une lave très visqueuse (pâteuse) lors d'explosions très importantes et destructrices. Ces volcans forment très souvent des dômes de lave visqueuse, qui peuvent s'élever sur plus de 150 m avant l'explosion (comme le dôme de la Montagne Pelée. On appelle aussi ces volcans des volcans explosifs.

Les volcans qui explosent lorsqu'ils entrent en éruption comme la Soufriere Hills (Antilles) émettent des laves très visqueuses qui ne coulent que très rarement, et surtout des coulées pyroclastiques (appelées aussi nuées ardentes) qui sont des avalanches de gaz à plus de 800°C, des bombes (= blocs de roches pouvant atteindre la taille d'une petite maison) et de la cendre qui dévalent les pentes du volcan à plus de 250km/h.



Deux exemples de volcans et leu schéma interprétatif non légendé. A vous de vous entrainer pour comprendre leur forme. Sources: wikipédia (Mont Fuji) et Planète Terre, ENS Lyon, Pierre Thomas (Piton de la Fournaise).
Deux exemples de volcans et leu schéma interprétatif non légendé. A vous de vous entrainer pour comprendre leur forme. Sources: wikipédia (Mont Fuji) et Planète Terre, ENS Lyon, Pierre Thomas (Piton de la Fournaise).

Un petit jeu pour réviser les principales caractéristiques des volcans effusifs et explosifs:



 

 

Ces volcans présentent-ils un risque pour les populations ?

 

II - Le risque volcanique

 

Pour savoir si un volcan présente ou non un risque pour les populations, nous devons nous poser 2 questions (toujours les mêmes):

- quel est l'aléa dans la régions ?

- quel est l'enjeu dans la régions ?

 

L'aléa correspond à la probabilité d'une éruption ait lieu dans la zone étudiée. Sur la carte du sud de la Réunion (voir ci-dessous), nous observons que les zones où des coulées de lave ont déja coulé, et les zones où des coulées de lave pourraient couler, représentent un fort alé volcanique. C'est à dire que la probabilité d'une coulée de lave (ou nuée ardente dans le cas des volcans explosifs) survienne dans une zone est élevée!

Carte de l'aléa volcanique du volcan Soufrière. Sources: crédits: Documents IPGP et documents BRGM
Carte de l'aléa volcanique du volcan Soufrière. Sources: crédits: Documents IPGP et documents BRGM

Ainsi, dans une zone où l'on trouve des volcans en activité, l'aléa est important.

 

L'enjeu correspond aux populations, aux infrastructures (présence de grandes constructions: ponts, autoroutes, barrages, centrales électriques...) qui sont présentes dans une zone géographique donnée. L'enjeu est d'autant plus important que la population ou les infrastructures sont importantes. Ainsi, l'enjeu est très important à Paris si on le compare à celui du désert de Gobi où ne vivent que quelques centaines de personnes et où on ne trouve presque aucunes constructions.

 

Prenons un exemple: la photo ci-dessous montre le port de Saint Pierre en 1902 avant l'éruption du 8 mai 1902. L'enjeu y est important: des personnes vivent dans cette ville, on y trouve un port, des hopitaux etc.

Port de Saint-Pierre avant l'éruption du 8 mai 1902. Source: Photographies  A. Lacroix - 1902
Port de Saint-Pierre avant l'éruption du 8 mai 1902. Source: Photographies A. Lacroix - 1902

On observe très bien à l'arrière plan de la photo le volcan "Montagne Pelée", ce volcan était éteint depuis longtemps. Les populations s'étaient installée à ses pieds car la cendre et les roches volcaniques fournissent des oligo-éléments en grande quantité au sols et permettent des cultures importantes et de qualité.

la présence du volcan constitue donc un aléa très important.

 

Maintenant on peut se demander si le risque est élevé ? Le risque volcanique (ou sismique ou nucléaire... ça marche pour tous les types de risques) est défini par: RISQUE = l'aléa X l'enjeu (X = multiplié par). Si l'enjeu est fort et l'aléa est fort, alors le risque sera très élevé. C'était le cas ici. Les populations n'ont pas pu être averties à temps malgré différents signes annonciateurs de l'éminence de l'éruption (nombreux micro-séismes, panaches de fumée qui s'échappent du volcan, grondement du volcan, bombement du volcan, augmentation de la température des eaux qui sortent du volcan, augmentation de la quantité de CO2 qui s'échappe du volcan...). L'éruption a eu lieu. La photo suivante donne le résultat de cette éruption.

La ville de Saint-Pierre après l'éruption de la montagne Pelée. Sources: Photographies  A. Lacroix - 1902
La ville de Saint-Pierre après l'éruption de la montagne Pelée. Sources: Photographies A. Lacroix - 1902

La vile a été totalement détruite par une coulée pyroclastique.

 

Voici un texte qui témoigne du phénomène:

<< A la fin du XIXème siècle, Saint-Pierre, principale ville de la Martinique abritait une population de près de 26 000 habitants.  Après l'éruption du matin du jeudi 8 mai 1902, la ville était totalement détruite, avec seulement deux survivants.  De la baie de Saint-Pierre, le capitaine Freeman, commandant du Roddam qui venait juste d'arriver dans la rade (seul navire ayant échappé au désastre, mais non sans de graves dommages), témoigne :  <<Tout à coup retentit une violente détonation qui ébranla la terre et la mer. Ce fut une formidable explosion de la montagne, qui parut s'entrouvrir du sommet à la base pour donner passage à une flamme éclatante qui s'éleva dans l'air, et à une poussée formidable de nuages noirs. Ceux-ci se précipitèrent en dévalant le long des pentes de la montagne, descendant comme une trombe, franchissant tous les obstacles, puis, au moment d'atteindre les parties basses, ils formèrent un éventail et s'élancèrent sur la malheureuse ville qu'ils plongèrent dans les ténèbres, ils bondirent sur les navires de la rade. A part cet éclair du premier moment, il n'y eut pas de feu : ce fut simplement un nuage chargé de cendres et de ponces portées à une très haute température qui, en une minute et demie, franchit la distance qui sépare le volcan de la ville, détruisant et brûlant tout sur son passage. A son arrivée à la mer, sa masse souleva les flots, les petits navires furent culbutés, le Roraima couché sur le côté, le Roddam à demi submergé, le Grappler coulé (...).
(...)
Devant mes yeux, tout le long de la côte, ce n'était que flamme, l'enfer de Dante cent fois exagéré(...)>>

 

Le schéma ci-dessous résume l'enjeu, l'aléa et le risque volcanique.


Résumé de l'aléa, de l'enjeu et du risque volcanique. Source: http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/volcanologie-1/d/le-volcanisme-de-a-a-z_462/c3/221/p2/
Résumé de l'aléa, de l'enjeu et du risque volcanique. Source: http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/volcanologie-1/d/le-volcanisme-de-a-a-z_462/c3/221/p2/

Les volcans effusifs sont peu dangereux pour les populations (car les modifications sont progressives par les coulées de lave; ils suffit de s'écarter de la coulée pour ne rien craindre) alors que les volcans explosifs sont extrêmement dangereux (surtout à cause des nuées ardentes qui ne laissent pas le temps aux populations pour fuir, phénomène quasiment instantané).

 

 

Comment se déclenche une éruption volcanique ?

 

 

III - Le déclenchement d'une éruption volcanique

 

  Pour répondre à ce problème, nous allons nous intéresser aux phénomènes qui se déroulent sous un volcan.

Nous savons qu'avant une éruption volcanique, de nombreux séismes, souvent de faible intensité (= micro-séismes) ont lieu près et sous le volcan. L'utilisation de sismographes et l'étude des sismogrammes a permis de reconstituer le document ci-dessous.

Evolution de la profondeur des foyers sismiques sous un volcan avant une éruption volcanique. Source: STV 4ème.
Evolution de la profondeur des foyers sismiques sous un volcan avant une éruption volcanique. Source: STV 4ème.

On observe sur ce document, qu'au cours du temps (entre le 6 mars 1998 à 3h03 et le 9 mars 1998 à 10h02) les foyers sismiques sont des moins en moins profonds; c'est comme si les foyers sismiques s'approchaient de la surface sous le volcan.

 

Hypothèse: on peut supposer que les foyers semblent "remonter" car quelque chose remonte à l'intérieur du volcan. Ce quelque chose pourrait être du magma.

 

Mais comment se forme le magma en profondeur ?

 

Le magma est un mélange de gaz et de roches fondues. On en trouve très rarement sur Terre (la preuve: il n'existe qu'une vingtaine de volcans en activité sous lesquels on trouve du magma). Le texte ci-dessous explique la formation du magma et sa nature.

La formation du magma en profondeur. Sources: Belin 2007, p158.
La formation du magma en profondeur. Sources: Belin 2007, p158.
  1. - Fusion d'une partie de la roche sous l'effet des très fortes pressions et de la température élevée. Formation du MAGMA.

  2. - Remontée du magma qui est plus chaud que l'écorce terrestre environnante. La remontée du magma déclenche des séismes lorsque la roche est fracturée

  3. - Accumulation du magma dans le réservoir magmatique. Remontée de ce magma dans la cheminée quand la quantité de magma devient trop importante sous l'effet de la chaleur mais surtout de la pression importante qui s'accumule dans la chambre magmatique.

  4. - Accélération de la remontée du magma provoquée par l'apparition de bulles de gaz de plus en plus nombreuses. La pression exercée par les roches sur le magma étant de plus en plus faible. Les bulles de gaz  favorisent l'ascension du magma.

  5. - Décompression brutale (le gaz contenu dans le magma sort quasiment instantanément du magma lorsqu'il arrive dans le cratère) quand la magma arrive en surface. La gaz s'échappe (explosion) ce qui provoque l'éruption. Cette éruption sera effusive si le magma contient peu de gaz et si le magma est peu visqueux (on aura des coulées de lave). Au contraire, si le magma est très visqueux (car très riche en silice) , les gaz s'accumulent plus longtemps et leur décompression crée une explosion qui détruit le haut du volcan et crée des coulées pyroclastiques (éruption explosive).

Comment expliquer que certaines roches à l'intérieur de la Terre entrent en fusion partielle et créent du magma alors que la majorité de la Terre est faite de roches solides ?

 

Pour comprendre comment se forme la magma, il faut connaitre l'intérieur de la Terre. Les ondes sismiques nous renseignent sur les différentes enveloppes qui composent notre planète. En étudiant ces ondes, on comprend que notre planète est constituée de roches solides en profondeur (il n'y a donc pas d'océans de magma sous les continents ou sous les plaques tectoniques) à l'exception :

- du noyau externe liquide de la Terre (qui entoure le noyau interne solide): situé à plus de 2885 km de profondeur.

- de certaines zones lithosphériques: sous les dorsales océaniques, au niveau des zones de subduction et sous certaines chaines de montagne (le chapitre 3 détaillera tout cela).

Mais tout le reste de la planète est SOLIDE ! Donc, logiquement, il ne devrait pas y avoir de roches sous forme liquide (= magma) !.

La présence de magmas dans ces zones d'exception est expliquée par différents phénomènes (que nous détaillerons au chapitre 3). Pour faire simple, plus on va vers l'intérieur de la planète, et plus la température s'élève (4000 à 5000°C au centre de la terre) mais ceci ne peut pas expliquer la fusion partielle des roches vers 150 à 200 km de profondeur sous un volcan. Une autre hypothèse serait de dire que des courants de convection (mouvements ascendants et descendants) provenant de l'intérieur de la Terre amèneraient vers ces zones particulières de la surface de la chaleur. C'est cet apport supplémentaire de chaleur pourrait expliquer la fusion partielle des roches sous les dorsales, ou sous certaines îles volcaniques appelées "points chauds" comme à Hawai.

 

La vidéo ci-dessous, montre une modélisation de ces courants de convection. Les parties rouges et transparentes sont faites avec de la glycérine alimentaire.

Ce schéma représente une coupe transversale de notre planète (un peu comme si on avait coupé une orange en deux). On observe les principales enveloppes: la lithosphère puis le manteau, puis le noyau externe liquide et le noyau interne solide.

 

Depuis la formation de la Terre (il y a 4,5 milliards d'années), le noyau externe liquide durcit et se refroidi peu à peu ce qui entraîne la libération de chaleur vers l'extérieur, donc vers la surface. Cette chaleur va rendre les roches du manteau "moins solides" et entraîner des courants qui vont faire se déplacer les roches très lentement dans ce manteau. La dissipation de la chaleur vers la surface entraîne les mouvements de convection (que vous voyez représentés par des flèches rouges). Cett chaleur arrive donc sous certains points particuliers de notre planète comme les dorsales ou les fosses océaniques (zones de subduction). Et c'est là que les roches vont entrer en fusion partielle.

 

Le schéma ci-dessous, montre la localisation des séismes sous un volcan.


Localisation des foyers sismiques sous un volcan. Source: Belin 2007 p158.
Localisation des foyers sismiques sous un volcan. Source: Belin 2007 p158.

Sur le schéma ci-dessus, les sismographes ont permis de localiser les foyers sismiques sous un volcan. On observe 2 principales zones sismiques séparées par une zone asismiques (sans séismes) représentée en gris.

 

Comment expliquer l'absence de séismes dans cette zone (entre -3 et -6 km)?

 

Hypothèse: je sais que le magma est un mélange de roches fondues et de gaz, de plus je sais que les séismes ne peuvent avoir lieu que lorsqu'une roche casse en profondeur. Donc je suppose que la zone grise asismique correspond à une zone remplie de magma: le réservoir magmatique (appelé aussi chambre magmatique).

 

On comprend maintenant pourquoi il existe de nombreux séismes: le magma est plus chaud que la roche qui l'entoure (environ 1100°C pour le magma), il sera donc plus léger et aura tendance à remonter (comme une montgolfière dont on chauffe le gaz pour qu'elle s'envole). Le magma va donc remonter en passant par des fissures existantes, et lorsqu'il est bloqué, il va entraîner la rupture des roches et créer des séismes ce qui entraînera l'ouverture de nouvelles fissures et la remontée du magma vers la surface.

 

Le schéma suivant indique le trajet du magma dans un volcan (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

 

 

 

De la fusion partielle à l'éruption. Modifié de wikipédia
De la fusion partielle à l'éruption. Modifié de wikipédia

 

Mais comment expliquer qu'il existe 2 types de volcans très différents: les volcans explosifs et les volcans effusifs ?

 

IV - Les différents système éruptifs: comment expliquer les 2 types de volcanisme ?

 

Pour répondre, nous allons nous intéresser à une expérience. Voir le schéma ci-dessous.

 

L'expérience est réalisée avec de la purée que l'on rend plus ou moins visqueuse en ajoutant beaucoup ou peu d'eau dans les flocons.

Pour faire remonter la purée, on ajoute une pastille effervescente dans l'eau d'un côté du tube.

Observons les résultats, puis essayons de comprendre le phénomène.


Modèles pour comprendre les éruptions volcaniques. Sources: SVT Belin, 2007 p159.
Modèles pour comprendre les éruptions volcaniques. Sources: SVT Belin, 2007 p159.

Résultats de l'expérience:

-Le modèle 1 montre que la purée s'écoule assez rapidement du tube en U.

-Le modèle 2, montre que la purée, plus visqueuse, s'élève d'abord en formant un dôme avant de retomber sur les côtés. Dans ce 2ème modèle, on a ajouté 2 pastilles effervescentes, et la purée est très visqueuse.

 

Conclusions:

- le modèle 1 semble expliquer les éruptions effusives. La purée très liquide correspond à un magma fluide, peu chargé en gaz, qui devient une lave fluide en sortant du volcan. La purée s'écoule sur les côtés du tube comme l'aurait fait une lave fluide. il n'y a pas d'explosion, ni de projections.

- le modèle 2 semble expliquer les éruptions explosives. La vidéo montre qu'avant que la lave arrive en surface, le bouchon "saute", comme lors d'une explosion du sommet du volcan. Cette explosion pourrait être expliquée par la présence de grandes quantités de gaz à l'intérieur du magma qui remonte. C'est ce gaz qui fait remonter le magma, un peu comme les bulles d'une boisson gazeuse font rapidement remonter le liquide lorsqu'on secoue la bouteille. La purée est très visqueuse, elle ne s'écoule pas, au contraire elle forme un dôme avant de retomber. C'est ce qu'on observe dans la réalité.

 

Critiques:

ces modèles ne sont pas proches de la réalité. Car la purée n'a pas la même texture, ni la même température que le magma. De plus l'expérience est ici réalisée à pression de 1 bar alors qu'à l'intérieur d'un volcan, les pressions sont gigantesques !

 

Le texte ci-dessous explique ce qu'un scientifique, Spallanzani, avait compris sur les causes d'une éruption volcanique. Il était très proche de la réalité.

Explication historique d'une éruption volcanique. Source: SVT Belin 2007, p159.
Explication historique d'une éruption volcanique. Source: SVT Belin 2007, p159.

 

 

Nous savons maintenant comment se déclenche une éruption, mais comment expliquer la formation des édifices volcaniques.

 

Comment se forme un volcan?

 

V - La formation des structures volcaniques

 

  La vidéo ci-dessous permet de comprendre de façon simple la formation des volcans effusifs (les cônes volcaniques).

 

Dans cette vidéo, nous observons que la lave qui s'écoule (Kilauéa, Hawai) sur les flancs du volcan lors d'une éruption volcanique. Cette lave va parcourir quelques dizaines de mètre, parfois quelques kilomètres. Mais, au final, elle va refroidir et durcir. elle va se transformer en basalte. La lave de couleur noire et immobile que l'on observe est déjà en cours de durcissement et de refroidissement.

 

On peut donc faire l'hypothèse que les volcan effusif se construisent et gagnent en altitude et en diamètre par accumulation de coulées de lave lors des éruptions volcaniques successives.

Schéma d'un volcan effusif. Cône volcanique. Sources: SVT 5è.
Schéma d'un volcan effusif. Cône volcanique. Sources: SVT 5è.
Volcan bouclier.
Volcan bouclier.

Ces schémas détaillent les principales caractéristiques d'un volcan effusif:

- des projections de laves (fontaine de lave) à plus de 80 m de hauteur

- des coulées de lave fluide qui s'écoulent sur les pentes du volcan

- la formation d'un cône central par accumulation de lave

 

Le volcan grandit et s'étend en surface par accumulation successive de coulées de lave, qui en durcissant, vont augmenter le volume du volcan.

Sur le second schéma, on observe que les pentes du volcan sont plus douces que celles d'un stratovolcan. De plus, les coulées de lave s'accumulent.

 

 

La vidéo ci-dessous permet de comprendre de façon simple la formation des volcans explosifs (les volcans gris, appelés aussi stratovolcans).


Dans cette vidéo, nous observons que les éruptions explosives projettent à haute altitude (parfois plusieurs dizaines de kilomètres) un nuage de cendre et de gaz.

 

De plus, à chaque éruption, la coulée pyroclastique (mélange de bombes, de cendres et de gaz) qui dévale les pentes du volcan va permettre, lors de son dépôt, l'augmentation de taille du volcan. En effet, la coulée pyroclastique dépose des dizaines de milliers de tonnes de débris et de cendres sur les pentes du volcan et ceux-ci s'accumulent à chaque éruption. Les volcans explosifs sont donc créés par accumulation successive de nuées ardentes (autre nom des coulée pyroclastique) sur les pentes du volcan. Et même si le sommet du volcan (et son aiguille de lave) explose à chaque éruption, il est vite reconstitué par la montée et l'accumulation de lave visqueuse en son sommet.

 

 

Le schéma ci-dessous permet de comprendre les différentes étapes d'une éruption volcanique explosive. Ces étapes vont se répéter lors de chaque éruption.

 

Les différentes étapes d'une éruption volcanique explosive. Exemple du volcan Mont Saint Helens, USA.
Les différentes étapes d'une éruption volcanique explosive. Exemple du volcan Mont Saint Helens, USA.
Schéma détaillant une éruption explosive et le dépôt d'une nuée ardente.
Schéma détaillant une éruption explosive et le dépôt d'une nuée ardente.
Volcan explosif en éruption.
Volcan explosif en éruption.
Volcan explosif en éruption.
Volcan explosif en éruption.

Le schéma ci-dessus, montre de façon plus précise que le stratovolcan est formé par l'accumulation de produits volcaniques (les couches de cendres et de bombes sont en rose et vert).

 

La vidéo ci-dessous vous présentera les manifestations et les conséquences du volcanisme. La première vidéo est un "C'est pas Sorcier" sur les volcans. Je vous conseille de ne visionner que les minutes entre 7min22s et 12min20s pour les volcans effusifs. Et à partir de la 18ème minute pour les volcans explosifs.

Dans la vidéo suivante, vous trouverez une explication sur la remontée du magma entre 12m30s et 15min40s.


BILAN:

 

Dans les deux types d'éruption volcanique, les volcans s'édifient par accumulation successive de débris et de projections.

Schéma-bilan des deux types d'éruptions volcaniques. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Schéma-bilan des deux types d'éruptions volcaniques. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.


Une vidéo pour apprendre à construire une maquette de volcan en polystyrène et voir le résultat d'une éruption simulée :




Pour réviser ce cours :

 

- un QCM rapide à faire : lien.

- un autre QCM : lien.


Écrire commentaire

Commentaires : 10
  • #1

    nul (lundi, 19 mai 2014 07:01)

    nul

  • #2

    durant (vendredi, 02 janvier 2015 15:32)

    Je suis professeur d'Svt et je trouve que c'est une bonne leçon !

  • #3

    cookie (lundi, 19 octobre 2015 15:58)

    je cherche d'autre information sur ces types de document mais je ne trouve pas alors si je m'étrait une note a ce site s.v.t et je métrais donc un 12/20 vous pouvez faire mieux et ajouter d'avantage d'autre document il manque plein de chose essntielle .Il faudrait d'avantage ajouter d'autre document , d'autre information commes des (bilan , une explication ) et plusieurs d'autre . A votre place je modifirait ce site pour ajouter des bilans et des explication simle facile a comprendre pour ne pas avoir de difficulté car se chapitre et vraiment et il faut bien comprendre.
    J'espère que le modifirait car d'autre personne comme moi on besoin d'information un peu plus aprofondie . Mais sa ma comme même aiderje vous en remercie beaucoups et a bientôt .

  • #4

    Clerc (mardi, 20 octobre 2015 15:28)

    Merci pour vos commentaires.
    Pour répondre au dernier commentaire, j'améliore au fur et à mesure les cours. Cela prend du temps. J'ajouterai des résumé sous format pdf dès que possible.

  • #5

    william (vendredi, 06 novembre 2015 11:19)

    ce site ma beaucoup aidé

  • #6

    chats (mardi, 22 décembre 2015 16:06)

    je trouve que se site est géniale il reprend tous les éléments de mon cour je lui donnerai 19,5/20

  • #7

    nadia (mardi, 29 décembre 2015 18:37)

    merci beaucoup

  • #8

    SIMON (vendredi, 01 janvier 2016 20:55)

    VRAIMENT SUPER J'AI EU UN DM ET LES RÉPONSES S'Y TROUVAIT !

  • #9

    M.Clerc (vendredi, 01 janvier 2016 21:46)

    Merci pour ton commentaire Simon. Le principal but de ce site est d'aider les élèves à progresser et avoir de bons résultats.

  • #10

    batum landry (dimanche, 03 avril 2016 14:13)

    je suis interesser par votre cours prof